LES YEUX DANS L'EAU

| La programmation de notre édition 2023 |

POUR ALLER PLUS LOIN...

RENCONTRE AVEC NOS EXPERTS ET TÉMOINS PENDANT TOUT LE FESTIVAL

DOROTHÉE ADAM

Réalisatrice et scénariste, elle multiplie les récompenses pour son engagement dans la lutte contre la pollution : prix de l’écologie du Festival Terres en 2019 pour Palarquest ; Trophée d’or du Deauville Green Awards dans la catégorie Pollution pour Cher Plastique en 2022 ; palme au Festival international du Film sur les Glaciers pour L’Or Bleu des Alpes.

 

AGNÈS DUCHARNE

Scientifique, hydrologue, spécialiste du cycle de l’eau, elle est directrice de recherche au CNRS. Très engagée, elle fait partie de l’atelier d’écologie politique francilien (Ecopolien) et alerte sur la nécessité de nouvelles démarches pour l’usage de l’eau.

 

MARINE CALMET

Juriste en droit de l’environnement et militante écologiste, elle fonde en 2019 la Wild Legal School pour favoriser la prise de conscience écologique et faire émerger de nouveaux acteurs prêt.es à désobéir afin de faire respecter la jurisprudence et les lois de la nature. En 2021, elle écrit Devenir Gardiens de la Nature (éditions Tana) qui dénonce l’entreprise de l’érosion de notre lien au vivant et la destruction systémique de la nature.

 

LOUIS SEILLER

Journaliste indépendant, spécialiste des Balkans. Après avoir enseigné le français en Afrique et en Europe de l’Est, il s’est installé à Sarajevo en 2014. Il correspond depuis avec divers titres de la presse francophone (Radio France, RTS, Libération, Reporterre....). Son blog Balkonfluences rassemble la plupart de ses articles sur la région. Il sera le témoin avisé tout au long des «touches balkaniques» de notre festival.

 

NATHANAËL COSTE

Géographe, Nathanaël a co-réalisé plusieurs documentaires sur des sujets liés à la mondialisation, la diffusion de l’agroécologie, ainsi que la gestion collective des ressources naturelles (Eaux douces, eaux amères, 2009). Il vient présenter au festival un montage intitulé Rivière Drôme : Histoire d’une crise de l’eau, extrait de La théorie du Boxeur. Il questionne les agriculteur.ices sur leur vécu, leurs solutions et leurs impasses face au changement climatique. En toile de fond, les questions de résilience et du devenir de l’agriculture.

>
 

ASSOCIATION SYMPETRUM

Groupe de recherche et de protection des libellules, l’association est devenue un acteur-clé de la protection de la nature, des zones humides et de la biodiversité en région Rhône-Alpes, en oeuvrant notamment auprès des services de l’État. Elle est agréée au titre de la protection de l’environnement. Elle tient à jour la plus importante base de données odonatologique régionale existant en France. L’association est présidée par Jean-Michel Faton.

 

CAMILLE LE MERRER

Expert en odonatologie, il est l’auteur d’un ouvrage À la rencontre des Odonates de la Drôme. Depuis les débuts du festival, il y anime des ateliers nature et des séances scolaires. Il est membre actif de l’association Sympetrum, groupe de recherche et de protection des Libellules.

 

LIONEL BRARD

Diplômé d’un doctorat d’état de Sciences Po Grenoble, Lionel Brard est avocat spécialiste en droit Urbanisme, Environnement, Protection et aménagement du Littoral. Président d’honneur de France Nature Environnement, il est depuis 2014 Maire adjoint de Valence, Président d’Eau de Valence Agglomération et Président du SCoT du Grand Rovaltain..

 

MARIE DANIEL ET FABIEN MAZOCCO

Marie et Fabien, forment un duo de réalisateur.ice depuis 6 ans. Leur point de rencontre est la volonté de poser sur la nature un regard poétique et singulier. Les liens entre l’homme et la nature sont un sujet récurrent dans leur travail. En témoignent des films comme Dans la Peau d’une Tortue ou Vous Avez dit Sauvage? réalisés pour La Salamandre.

 

ERIC WATT

Le travail d’Eric Watt s’inscrit à la lisière des champs des arts plastiques, du cinéma et du documentaire d’auteur. Plasticien - photographe - réalisateur -vidéaste, il emprunte simultanément à toutes ces approches pour réaliser des oeuvres d’une rare sensibilité, à la fois esthétique et humaniste.

 

ANTOINE PICARD

Photographe plasticien, il documente par l’écrit et l'image les mutations paysagères, écologiques et humaines. Ainsi, il pose la question des formes d'adaptation au sein d'un monde en perpétuelle transformation. Il réalise pour le Festival un film photographique intitulé La Vieille Rivière qui évoque les évolutions du Roubion.

 

PIERRE SALVADORI

Réalisateur, scénariste et acteur à l’occasion, Pierre Salvadori excelle dans le genre de la comédie dramatique : La Petite Bande est son dixième film. Sa nomination en 1994 au césar de la meilleure première œuvre sera son sésame pour mettre son talent à l’épreuve dans d’autres projets. En 2022, le réalisateur s’aventure pour la première fois sur le terrain du film pour enfants en racontant la cruauté de cet âge sans rien perdre du sens burlesque au cœur de son cinéma. Une réussite !

 

LE SYNDICAT MIXTE DE LA RIVIÈRE DRÔME

Le Syndicat Mixte de la Rivière Drôme et de ses affluents regroupe 3 intercommunalités et le Département de la Drôme pour couvrir les 83 communes qui constituent le bassin versant (espace drainé par le cours d’eau) de la Drôme. Sa mission est de réfléchir à l’échelle du bassin versant dans un esprit de service public, dans l’intérêt général. Doté d’une équipe technique et de moyens mutualisés, dirigés par un conseil syndical composé d’élus, il planifie et met en œuvre la gestion afin d’améliorer la qualité du milieu aquatique, de préserver les ressources en eau et de réduire le risque d’inondation. Il anticipe les défis futurs (pollution, prévention des inondations, changement climatique). Il sensibilise citoyens et élus, organise la concertation entre tous les acteurs (communes ,associations, agriculteurs….) et met en oeuvre les actions décidées.
David Arnaud est directeur du SMRD.
https://www.riviere-drome.fr/syndicat-mixte/presentation.

 

LE SYNDICAT MIXTE DU BASSIN DU ROUBION ET DU JABRON

Le SMBRJ est issu de la fusion des deux anciens syndicats de lutte contre les inondations du Roubion et du Jabron. Anciennement ces structures travaillaient exclusivement à la réparation des dégâts occasionnés sur les terres agricoles par les crues de ces deux rivières. Les missions du SMBRJ sont issues de la volonté des élus du territoire d’assurer l’entretien de la végétation des bords de rivières. Avec les années, les thématiques de travail se sont orientées vers la préservation des milieux aquatiques. Aujourd’hui par exemple, il rétablit la continuité écologique sur les deux principaux cours d’eau du bassin versant : le Roubion et le Jabron.
Jonas Huguenin est chargé de mission hydromorphologie pour le SMBRJ.

 
↑ Retour